Préface

Passionnée par les contes depuis toujours, je suis également fascinée par l'art du portrait. Les contes ne dressent-ils pas eux-mêmes des portraits ? On y découvre parfois le portrait d'une fée, d'un voyageur, d'une marâtre, d'un roi, d'une paysanne, d'un forgeron ... Les contes sont souvent le portrait de situations, des extraits de vies.
Les contes

Même si mon regard s’est particulièrement arrêté sur les contes d’Europe, on en retrouve quelques-uns de même essence tout autour du Monde. Certains d’entre eux sont presque similaires, même s’ils sont racontés différemment. Leurs héros portent d’autres noms, naturellement.
Mon choix se fait la plupart du temps en fonction de mon interlocuteur, du contexte.
Parfois, au milieu d’une discussion, une anecdote me fait évoquer l’un d'eux.
Avec les groupes d’enfants, je commence toujours par raconter une histoire. Et, je dois l’avouer, c’est bien un travail de comédienne. A la fin, il y a parfois des questions auxquelles je me dois de répondre.
Sans livre aucun, je puise dans mes formulations personnelles. Parfois je chante au milieu d’une histoire.
Et puis ensuite, nous nous rassemblons à nouveau. Et pour fixer ce moment, quoi de mieux que le dessin ou la peinture. Ou encore quelques découpages pour un objet qu’on pourra garder et qui nous rappellera longtemps après, ce moment intime, une phrase, une ambiance, la paix que procure l’écoute. Ce moment magique et merveilleux où nous rejoignons notre imaginaire.

Les portraits

Les portraits que je fais, je les veux d’un rendu presque photographique, même s’il y a toujours une légère interprétation.
J’aime voyager dans le temps et reconstituer le plus souvent des ambiances rétro. A tel point que je prends le temps d’aller acheter aux puces, des cartes postales anciennes pour m’en inspirer le plus possible.
L’on peut faire le portrait de ses aïeux lorsqu’une ancienne photo vieillit mal.
Je travaille la plupart du temps d’après des photos qu’on me confie ou que je vais prendre par moi-même si aucun modèle papier ne convient.
Ma technique est pour le moins académique et nécessite parfois, quelques croquis en amont.
La réalisation de ces dessins, peut parfois prendre beaucoup de temps jusqu’à ce que le résultat soit à la hauteur de ce que j’avais imaginé.
Le portrait est l’exercice le plus difficile en dessin. Pour moi, c’est toujours un véritable défi !

Le jour et la nuit

Le jour vit la nuit,
Un jour et rit
De se voir si petit.
Petit à petit, il se dit :
« Elle a tant d’étoiles,
Ma rivale !
Je n’en prends pas ombrage,
Mais j’y mettrai quelques nuages. »
Et tout à coup,
La lune vit le jour et entendit tout.
« Ne crains rien mon amour,
Fit la lune dans la nuit,
Je te sauverai à tout prix. »
La lumière envahit l’astre
Pour parer au désastre
Des nuages envahissant l’espace,
Ne pouvant plus ainsi cacher de la lune sa face.
Le jour surpris
Se retourna et vit
Le soleil qui s’enfuyait déjà
Tout en continuant à éclairer là-bas
La lune souriant de plus belle.
Mais pour se préserver du jour cruel,
Elle prit un air maussade et innocent
Devant le visage courroucé du jour s’en allant,
Forcé d’admettre sa défaite.
Les étoiles et la lune alors, firent la fête !

Sonia Janer

Remerciements

Ma formation initiale de technique vocale m’a été dispensée par : Michelle Breton Desmoulin, Dominique Papineau, Pierre Pégaud et Damien Labruyère. Des masters classes de technique scénique sont venues la compléter avec Robert Marks et Elisabeth Lecoanet.
Je remercie toutes ces personnes ainsi que Jacques Verzier qui s’est fait l’intermédiaire de certaines de ces rencontres.